News

Résidence thématique: Culture of Hacking



Une résidence thématique pour développer un outil pratique et ludique, dans une visée de solidarité et d’échange

Cette résidence s’établit dans la continuité de la résidence thématique « Culture of permanence » en 2016, durant laquelle des artistes et des praticiens se sont associés pour développer un projet articulant la permaculture, les communautés de pratiques et le P2P, avec des actions très pratiques de réalisation d’un jardin et de planification d’utilisation d’une parcelle. Nous souhaitons poursuivre ce travail sur le P2P, les communautés de pratiques et les communs en l’appliquant à un champ d’action qui représente une urgence et des besoins spécifiques.

La « so called » crise migratoire en Europe et l’arrivée de réfugiés depuis la Méditerranée a mis en évidence à la fois les terribles conditions de voyage et de survie de migrants, les enjeux des politiques migratoires, les débats sur l’accueil de réfugiés mais aussi les initiatives citoyennes visant à développer la solidarité et l’échange. Nous voulons donc œuvrer dans ce domaine, en dépassant une perspective de charité ou de néo-colonialisme, pour développer des solutions pratiques en collaboration avec les premiers concernés : les réfugiés. Après une recherche initiale, nous avons remarqué qu’une application pour smartphone pourrait être l’objet / l’objectif commun atour duquel nous pourrions développer une communauté de pratiques. Nous souhaitons ainsi lancer un processus dans lequel les connaissances, les compétences et techniques de tous les participants sont reconnues et valorisées pour parvenir à un effort commun.

Les principes guidant ce projet sont la convivialité, le plaisir et l’échange, qui doivent permettre de réaliser un outil pratique, utile et ludique. Dans cette première phase, nous allons constituer un groupe mélangeant artistes et praticiens ainsi que des personnes ayant eu un parcours migratoire et/ou d’asile afin de mener une première réflexion sur les besoins, les opportunités et les conditions de création de cet outil. Notre objectif sera de nous inspirer des méthodes de l’innovation sociale, de les enrichir et de les « hacker » (détourner) avec des stratégies artistiques et des expériences. Dans un deuxième temps, en début 2018, nous organiserons un « hackathon » pour réaliser pratiquement l’outil qui aura été défini.

Cette résidence thématique est développée par Sally De Kunst (responsable de l'Arc), Gosie Vervloessem (artiste) et Julien Vuilleumier (anthropologue).

Participants: Anaïs Bloch, Sally De Kunst, Arielle Grasser, Ali Mohammadi, Jose Niangu Nginamau, Lamine Sanha, Marion Thomas, Gosie Vervloessem et Julien Vuilleumier.

Intervenants: Miguel Angel Alarcón Molina, Nicolas Nova, N.N.

Plus de news

Migration in Mind: une vidéo time-lapse